• Mathilde

Les clichés des mariages éco-responsables

Certains clichés sur les mariages éco-responsables ont la peau dure, et font que certains d’entre vous hésitent à se lancer dans l’aventure d’une union réfléchie de manière plus eco-friendly. Que c’est dommage ! Et oui, croyez-nous, en tant qu’acteurs de l’éco-responsabilité dans le monde prisé du mariage, on en entend des vertes et des pas mûres, presque tous les jours. Alors mettons les points sur les « i » pour lever ces quelques a priori sur ce mot porteur de valeurs environnementales et humaines. Et « spoiler alert », malgré une croyance commune : derrière chaque cliché ne se cache pas nécessairement une part de vérité ! 😉


Photo : Anne Sophie Benoit

1. « Les mariages éco-responsables c’est pour les gens en sarouel qui marchent pieds nus et qui mangent des graines » VRAI/FAUX Se marier en sarouel ? Et pourquoi pas ! Mais encore faut-il qu’il soit joliment travaillé, et qu’il ait tout son sens dans votre journée de mariage… Se marier pieds nus, on adore ! Soyons sérieux deux minutes, vous avez déjà tenté de porter des talons aiguille sur une plage de sable ? Essayez et vous m’en direz des nouvelles… Avez-vous déjà entendu parler de créatrices de robes de mariée éco-responsables, telles qu’Elise Martimort, Valentine Le Sec’h ou encore Aurélia Prado ? On est loin de l’imagerie du Reggae Sun Ska quand même, non ? Pour ce qui est des graines, ne confondez pas éco-responsable et vegan (même si les deux peuvent parfaitement aller de pair, et que… dans l’absolu, l’alimentation des vegan ne se limite pas à des graines 😅). 2. « On ne mangera pas bien / pas assez » FAUX ! La qualité et la quantité sont des facteurs qui n’ont aucun antécédent avec l’écoresponsabilité ! Nous aurions même tendance à dire “au contraire”, cet engagement est même devenu un gage de qualité. Il existe des traiteurs créatifs et innovants, proposant des produits de qualité et respectant les saisons, et la production. Effectivement, il y a bien des manières de proposer un menu plus écoresponsable. Vous pouvez privilégier les circuits courts, tendre vers le zéro-déchet, faire le choix du moins impactant en termes de bilan carbone, à base d’ingrédients de choix : viande blanche, poisson, végétarien, vegan, bio, etc. S’il s’agit d’une question de quantités, mieux vaut s’adresser à des professionnels qui sauront vous guider. C’est certain que si vous avez prévu 3 radis pour le cocktail, là ce ne sera pas du ressort du traiteur mais bien du vôtre… Mais là on parlera davantage de “vin d’honneur Weight Watchers” qu’éco-responsable ! 3. »Un marige éco-responsable, ça coûte cher ! » FAUX… Ou du moins, un mariage éco-responsable ne coûte pas plus cher qu’un mariage dit « ordinaire » (nous employons volontairement ce terme, particulièrement mal approprié : un mariage éco-responsable devrait être ordinaire, mais il y a encore quelques kilomètres à faire…) Il y a tellement de facteurs qui entrent dans un budget de mariage, que l’éco-responsabilité n’y joue qu’une infime partie ! Et puis, ne serait ce pas moins onéreux de faire appel à un acteur local pour votre mariage pour limiter les frais de déplacement ajoutés sur votre devis ? Croyez-moi, vous allez faire des économies en privilégiant, par exemple, la location de votre décoration plutôt qu’à chercher à entasser dans votre grenier ces fameuses « incroyables promotions trouvées sur Wish ou Amazon”. Vous pensiez les revendre ? C’est sans penser au cousin Matthieu qui, au bout de 2 pas de danse, va se prendre les pieds dans la fameuse guirlande Wish… qui n’avait finalement de solide que son emballage 😉 Par ailleurs, ne feriez-vous pas des économies en achetant des fleurs de saison au lieu de demander des pivoines en plein été ? (la question est rhétorique, bien évidemment que vous feriez des économies.) Si les fleurs ne sont pas disponibles, c’est qu’elles ne sont pas locales, donc exportés d’on ne sait où, qu’elles auront fait des centaines d’heures d’avion, de bateau, de camion, et seront passés dans une dizaine de mains qu’il va falloir payer… Alors ?

4. « thème bohème ou champêtre obligatoire : Les bottes de paille ça va 5min » FAUX Déjà que signifient réellement « bohème » ou « champêtre » ? Chacun semble y mettre sa propre définition. Certains y voient les fameuses bottes de paille, d’autres les napperons en dentelles, certains des fleurs de jardin alors que d’autres se projettent sur des fleurs séchées… Le tout reste à votre propre appréciation ! Vous nous croiriez si on vous disait qu’il existe des mariages éco-responsables 100% urbains ? Ou encore sur le thème Star Wars ? Pour en revenir sur les bottes de paille, certes ça pique les fesses, mais une fois agrémentée de décoration, d’assises et d’accessoires, c’est pratique et c’est confortable ! Essayez les bancs en bois pendant une cérémonie de 2h ou des chaises en fer forgé placées en plein cagnard… et on verra qui aura besoin d’un rendez-vous chez l’osthéo.

5. « C’est juste une mode » VRAI/FAUX C’est une mode ! Mais pas que ! On ne va pas se mentir, on entend parler d’éco-responsabilité, de prise de conscience, d’engagements, d’éco-sensibilité, dans tous les recoins. Tout le monde y va de sa petite phrase sur son site, le greenwashing fleurit plus vite que du chardon (on a bon sur l’exemple ? Parce que, désolé de vous décevoir, on peut s’intéresser à l’éco-responsabilité sans être un expert en botanique)… mais finalement tant mieux ! Qu’ils le fassent ! Après tout, s’ils arrivent à convaincre grâce à cet argumentaire et à se convaincre (c’est surtout ça qu’on espère), ce sera toujours ça de gagner. Et puis dans l’éco-responsabilité, il n’y a pas de petits pas, seulement des prises de conscience 😉 Pour avoir eu l’occasion d’échanger avec des centaines d’acteurs du secteur du mariage éco-responsable, je peux vous dire que le marché nuptial a de beaux jours devant lui, et que l’engagement perdurera à la mode (lorsque “la mode” sera devenue “l’ordinaire” ou le “standard”) ! 6. « C’est un mariage qui ne fera pas rêver » FAUX Remémorez vous les souvenirs du mariage de votre oncle… Vous vous rappelez le lancer de riz qui vous a fouetté le visage, ces ballons de baudruche qui ont fait pleurer tous les enfants qui ont eu le malheur de les voir éclater un par un, les fleurs arc-en-ciel qui, au moment d’attraper le bouquet, ont tâché votre superbe robe car il restait de l’encre dans la tige, ça vous réellement fait rêver ? On continue avec le Vol-au-vent plus sec qu’un désert Chilien en entrée ? Ou encore cette voiture de course en début de cortège qui n’a jamais dépassé les 50 km/h… et qui a obligé la mariée à se contorsionner pour entrer à l’intérieur (oui, étrangement ces voitures sont très peu adaptées aux robes de mariée) L’avantage d’un mariage éco-responsable, c’est que vous n’aurez pas affaire à toutes ces situations… aucune d’entre elles d’ailleurs ! Vous vous créez vos propres limites, parce qu’avec l’éco-responsabilité, quasiment tout est possible, ou alors on y trouve des alternatives parfaitement convenables et dont l’effet « Waouw » aura le même impact ! Il suffit de laisser son esprit se projeter… 7. « C’est pas un peu ennuyeux ? » Faux Si vous vous ennuyez lors d’un mariage, c’est que vous n’êtes pas au bon endroit… ou que vous n’aimez pas votre belle-fille mais l’éco-responsabilité n’y pourra rien. 8. « Pas envie d’écouter du Tryo toute la soirée » ARF… Si c’est le choix des mariés, vous n’aurez malheureusement pas le choix d’en écouter. Mais un bon DJ saura comprendre la demande de la majorité pour enflammer le dancefloor, et Tryo, au cocktail c’est bien, mais toute la soirée, ça risque d’être long… très long… J’en profite pour passer un message aux futurs mariés et invités qui passeront par là : non reprendre “Tout le bonheur du monde” de Sinsemilia ou “Serre-moi” de Tryo n’a plus rien d’original en 2021. 9. « Je ne veux pas des couverts en bambous » MOI NON PLUS ! Eco-responsabilité ne rime pas avec usage unique, vous me suivez ? Les cuillères en bambou qui nous laissent la même détestable sensation que l’abaisse langue d’un dentiste à Nogent le Rotrou… on n’en veut pas non plus le jour de son mariage ! Alors pourquoi ne pas opter simplement pour des couverts en location, de la vaisselle sortie directement du traiteur, de l’argenterie de la famille, ou simplement les fourchettes de vos placards ! Ils sont lavables et réutilisables ? Alors le voilà votre argument éco-responsable ! 10. « Tu penses vraiment que mamie va vouloir aller aux toilettes sèches ? » VRAI Si on ne lui demande pas d’aller se cacher derrière un arbre alors oui ! Après tous les toilettes sèches sont hygiéniques et inodores, et si le lieu de réception que vous avez choisi comporte déjà des toilettes… à quoi bon en réserver de nouvelles ? On fait avec ce qu’on a, et on répond au besoin de la meilleure des façons ! 10 +1. « Il y en a marre des pailles en carton, ça finit en chewing gum » VRAI ! Alala ces pailles… depuis ce début d’année avec l’interdiction des pailles en plastique (ouf il était temps !), les pailles en carton voient le jour. Bon je me rends à l’évidence, avoir des bouts de papier dans la bouche, ou la paille qui se plie en 2 (ou se déchire) après le premier verre ce n’est pas génial. Mais après tout, qui vous a dit de mettre des pailles en carton ? Tout d’abord les pailles ne sont en rien obligatoires (même quand il s’agit du boire un Mojito !), elles n’ont pas non plus un effet esthétique, alors pourquoi ne pas simplement opter pour des cocktails sans paille ? Autre option, si vous êtes vraiment un plongeur hors pair, ressentant le besoin obsessionnel de retrouver la sensation de votre tuba via l’utilisation d’une paille (je ne sais pas si l’analogie est bonne… c’est mauvais signe quand il y a du liquide dans le tuba, non ?), il existe également des pailles en verre, en acier ou en bois ! Astuce : vous pouvez les personnaliser à l’effigie des futurs mariés, y placer un mot d’amour ou des initiales, pour en faire un cadeau invité, pas bête non ? Quoi, il y avait 11 clichés dans ce TOP10 ? Quand on vous disait que l’éco-responsabilité pouvait rimer avec générosité et quantité.


Article co-écrit avec Guillaume de Margoo

13 vues1 commentaire